Méridienne | Les amis de la librairie Géronimo

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Manifestations passées

Fil des billets

jeudi 7 février 2013

Gérald Tenenbaum : rencontre avec l'auteur de L'affinité des traces

Vendredi 1er février, en fin de journée l’association Méridienne, accueillait à L’Etage de la librairie Géronimo, l’écrivain Gérald Tenenbaum pour son dernier roman L’Affinité des traces, éd. Héloïse d’Ormesson.

Professeur à l’Université de Lorraine, spécialiste des mathématiques – les nombres premiers – installé à Nancy, Gérald Tenenbaum avait rapidement – et amicalement - répondu à l’invitation de l’association Méridienne, pour une rencontre placée sous le signe de l’Hospitalité.

GTenenbaum_1.JPG

Depuis sa première expérience littéraire, en 1999, avec Trois pièces faciles, publié à L’Harmattan, Gérald Tenenbaum, a écrit 6 romans, dont les trois derniers aux éditions Héloïse d’Ormesson. Le très remarqué L’Ordre des jours, lui a valu le Prix Erckmann Chatrian, décerné en Lorraine, par un jury d’écrivains, longtemps présidé par Philippe Claudel.

Ce nouveau roman prend sa source, dans le livre de Ruth, explique Gérald Tenenbaum à la quarantaine d’auditeurs venus, à L’Etage, l’écouter. Le prénom de Ruth, court, parcouru d’un « h », fait écho à celui choisi par l’auteur pour son héroïne, Edith.

Ruth est palestinienne, une étrangère donc, et pourtant, elle prendra place parmi le peuple d’Israël, et plus encore, elle sera à l’origine de la lignée du Roi David.

C’est à partir de ce texte, issu de l’Ancien testament, que Gérald Tenenbaum construit son propre roman. Il veut parler des cultures qui nous séparent, de l’autre, de l’hospitalité, que l’on accorde ou pas à l’étranger.

Edith est une jeune femme juive originaire de Ménilmontant, dont la famille a été décimée dans les camps de la mort. Elle vit à Nancy, et son destin semble scellé par les autres. Elle est promise à un homme.

Pour fuir cette existence, dont elle ne veut pas, Edith s’engage dans l’armée comme sténo et quitte la Lorraine pour le Sahara, où la France procède à des essais nucléaires. Nous sommes dans les années 60.

Elle va découvrir les touarègues, devenir l’une des leurs, elle, l’étrangère.

Edith aspire à être « comme » eux, elle veut être de cette famille. Elle va devenir « Talyat » : « celle qui est comme ».

Un autre nom, une autre vie, une autre famille… un autre destin.

Gérald Tenenbaum nous plonge dans un monde tout en retenu, où les mots sont rares – l’eau, la salive s’économisent dans cet univers de sable. L’auteur cultive son style poétique, il suggère tout en pudeur, comme pour voiler la parole parfois. Il dit la profondeur de ce qui rassemble, loin des pensées communautaristes. Il nous parle avec tendresse, d’un peuple, peut-être aujourd’hui, en train de disparaître.

A entendre Gérald Tenenbaum parler avec une telle passion du désert, prononcer les mots, les traduire avec habileté, on aurait voulu croire, qu’il a touché du doigt ce sable. Mais non, il est resté un voyageur immobile, passant plus de 18 mois sur ce projet, pour ne rien laisser au hasard et être juste, toujours.

Un très beau roman, d’une grande finesse.

Merci à Lysiane pour cette belle rencontre.

mardi 1 mai 2012

une précieuse mémoire

Ralph Dutli porte toute l'oeuvre d'Ossip Mandelstam en son coeur.

jeudi 26 avril, c'est en poète qu'il est venu nous parler du plus grand poète russe du XXème siècle et qu'il nous a fait un cadeau inestimable en nous offrant de dire des vers de Mandelstam en russe.

Un grand merci donc à Ralph Dutli pour ce travail si essentiel qu'il a fait autour de ce poète qui était un "grand vivant" malgré la trajectoire tragique de son destin. Merci également aux éditions "Le bruit du temps" qui ont permis l'édition française de ce  magnifique ouvrage.

Toutes les oeuvres de Mandelstam sont à découvrir à la librairie Geronimo

dimanche 8 janvier 2012

Hélène Lenoir

jeudi 12 janvier /// 20h00

Le club des lecteurs se réunira pour parler du dernier livre d'Hélène Lenoir :

pièce rapportée

- les éditions de minuit -

Quand elle apprend que Claire, sa fille de vingt-quatre ans, vient d'être transportée sans connaissance à l'hôpital Beaujon après avoir été fauchée sur son vélo par un motard qui a pris la fuite, Elvire saute dans le premier train pour Paris et pressent très vite que cet accident va l'ébranler. A mesure que se reconstitue le patchwork de sa vie, Elvire s'éloigne peu à peu de sa famille pour qui elle n'a finalement jamais été qu'une pièce rapportée.

mercredi 19 octobre 2011

COUPS DE COEUR

mercredi 2 novembre ///

                /// 20h00

librairie Geronimo

....Club des lecteurs autour des coups de coeur des lecteurs....

dimanche 15 mai 2011

Herta Müller

club des lecteurs

mercredi 25 mai /// 20h00

à la librairie geronimo

Ce club des lecteurs sera consacré au magnifique livre de Herta Müller : la bascule du souffle

Herta Müller souhaitait écrire La bascule du souffle à quatre mains avec le poète germano-roumain Oskar Pastior -le modèle de Léopold- mais ce projet fut interrompu par la mort de Pastior. La prose de Herta Müller, poétique et maîtrisée, sèche et puissante, toujours surprenante, lui rend hommage de la plus belle manière qui soit.
La bascule du souffle s'impose comme une oeuvre de portée universelle. Un événement bouleversant.

Herta Müller - prix Nobel de littérature en 2009

lundi 18 avril 2011

49 NORD 6 EST

Mercredi 20 avril /// 19h00

49 NORD 6 EST - FRAC LORRAINE, METZ

1 bis rue des Trinitaires

Méridienne est partenaire du FRAC LORRAINE pour vous inviter à venir écouter le texte de Noëlle Renaude :

"De tant en temps"

co-création
de Noëlle Renaude (auteur)
et Nicolas Maury (comédien)

L'auteur de théâtre Noëlle Renaude s'est emparée de l'oeuvre de Roman Opalka, pour l'inscrire au coeur d'un récit fictionnel plein d'humour, mis en jeu par Nicolas Maury.
Depuis 1965, l'artiste polonais vivant en France a entamé un compte à rebours du temps qui le lie à l'infini et à sa propre disparition. Prenant le contrepoint de cette recherche systématique, codifiée et obsessionnelle, N. Renaude se saisit de ce questionnement sur le temps pour en faire un récit croisant réflexions historiques, sociologiques, anthropologiques et métaphysiques.

Noëlle Renaude (Née en 1949 à Boulogne-sur-Seine) : Elle a étudié l'histoire de l'art puis le japonais à l'Ecole des Langues Orientales (Paris). Ses premiers textes de théâtre sont publiés en 1987, d'abord par Théâtre ouvert, puis par les éditions Théâtrales. Son oeuvre théâtrale compte aujourd'hui plus de vingt textes. Traduits en de nombreuses langues, ils sont régulièrement joués en France et à l'étranger.
Publications et créations 2010 : Atlas alphabétique d'un nouveau monde, ouvrage critique sur son écriture, dirigé par Michel Corvin ; Sans carte sans boussole sans équipement, huit pièces nouvelles aux éditions Théâtrales et la première partie de Vues d'ici aux Chantiers de Balye, dans une mise en scène de Frédéric Maragnani.

Nicolas Maury (Né en 1980) : Il a été formé au Conservatoire Régional de Bordeaux, puis au Conservatoire National Supérieur de Paris, dont il sort en 2004. Il travaille au cinéma auprès es réalisateurs M. Buch, P. Huyghe, P. Garrel, P. Chéreau, etc... Il joue au théâtre avec les metteurs en scène G. Vincent, R. Cantarella, F. Fisbach, M. Remond, F. Girogetti...

De tant en temps (éditions MIX, 2010) est publié dans le cadre de Fiction à l'oeuvre, un projet éditorial du Frac Aquitaine (www.frac-aquitaine.net)

samedi 9 avril 2011

Lectures croisées

Vendredi 15 avril /// 19H00

Philippe Claudel...

...et Gilles Ortlieb...

nous offriront une lecture croisée de leurs textes.

Gilles Ortlieb est né en 1953 au Maroc. Traducteur, auteur de poèmes, de récits et de carnets, il a publié aux éditions Le temps qu'il fait : Soldats et autres récits (1991), Gibraltar du Nord (1995), La nuit de Moyeuvre (2000), Sept petites études (2002), Carnets de ronde (2004), Meuse métal, etc. (2005), Noël à Ithaque (2006). Ainsi que chez Gallimard : Place au cirque (2002), Au grand miroir (2004), Des orphelins (2005) et, chez Finitude : Sous le crible (2006) et Le train des jours (2010)

En 2011, paraît aux éditions Le temps qu'il fait : Liquidation totale, un livre de photographies effectuées entre avril et décembre 2009 dans certaines des localités qui ont été parmi les plus touchées, il y a une vingtaine d'années, par la désindustrialisation de la Lorraine.
Paraît simultanément, dans la collection "Lun et l'autre" chez Gallimard, le versant textuel de ce livres d'images : Tombeau des anges.

 

Philippe Claudel est né en 1962. Ecrivain et cinéaste, il a publié une quinzaine de livres, salués tant par le public que par la critique. On lui doit notamment chez Stock : L'enquête (2010), Les Âmes grises (Prix Renaudot 2003) et Le Rapport de Brodeck (Goncourt des Lycéens, 2007). Son premier film, réalisé en 2008 : Il y a longtemps que je t'aime avec Elsa Zylberstein et Kristin Scott Thomas, a reçu deux César. Il a également écrit deux pièces de théâtre : Parle-moi d'amour (créée fin 2008) et Le Paquet (créée en janvier 2010).
Son deuxième film, une comédie à l'italienne : Tous les soleils est actuellement à l'écran.

 

samedi 2 avril 2011

VENEZ ECOUTEZ AVEC NOUS...

JEUDI 7 AVRIL /// 17h30

                 L E C T U R E S

            Meridienne accueille les étudiants de lettres de l'Université Paul Verlaine de Metz qui, de retour du salon du livre de Paris, liront à la librairie Geronimo des extraits d'oeuvres nordiques à découvrir.

mercredi 23 mars 2011

NOS SOLITUDES

MARDI 29 MARS /// 19h00

Nicolas Fargues

         "Tu verras"

Prix Télérama / France Culture  2011

Mon père me criait de remonter mon jean au dessus de mes fesses, de cesser d'écouter des chansons vulgaires sur mon Ipod, de rapprocher mes coudes à table et de ne pas faire la tête à chaque fois qu'il voulait m'emmener au Musée. Il ajoutait toujours : "Plus tard, tu comprendras que c'est pour ton bien que je te disais ça, tu verras."

"Tu verras"  est un roman qui se situe dans les jours et les semaines qui suivent la mort accidentelle d'un enfant, un pré-ado, on y voit et on y écoute son père revivre non seulement les circonstances du drame mais aussi leur vie quotidienne et tout ce qui commençait à les opposer l'un à l'autre, tous les conflits commençants qui dressent les fils contre les pères et d'autant plus lourdement quand il s'agit d'un père "séparé". On retrouve dans ce roman toute la finesse d'analyse de Nicolas Fargues, son talent d'observateur des comportements, des codes et des modes. Un roman qui nous emmène jusqu'en Afrique, où il va trouver sa conclusion suspendue, un roman qui est aussi un hommage intense à l'enfance.

"Tu verras" est le huitième roman de Nicolas Fargues publié aux éditions P.O.L après :
- Le Roman de l'été (2009)
- Beau rôle (2008)
- J'étais derrière toi (2006)
- Rade Terminus (2004)
- One Man Show (2002)
- Demain si vous le voulez bien (2001)
- Le Tour du propriétaire (2000)

mercredi 16 février 2011

Sur des airs de jazz....

Mercredi 23 février /// 18h30

Marcus Malte

présentera son dernier roman :

"Les harmoniques"

- éditions Gallimard, série noire -

sur des airs de jazz interprétés par le groupe

JazzA3

Auteur de nouvelles, d'écrits pour la jeunesse et de romans - dont le célèbre Garden of Love, primé onze fois - Marcus Malte retrouve dans Les Harmoniques le duo fraternel lancé il y a une quinzaine d'années : Mister, noir de peau, taillé en Hercule, pianiste dans un club de jazz et Bob, chauffeur de taxi sans client, ex-prof grisonnant et agrégé de philo.
Tous deux vont se lancer à la poursuite des meurtriers de la belle Vera Nad. Et ils vont se trouver confrontés à ce que le monde a de plus infâme, dans un récit passant sans crier gare de l'horreur au burlesque, embarquant le lecteur dans un arc-en-ciel d'émotions.
Les harmoniques, ce sont "les notes derrière les notes. Les notes secrètes. Les ondes fantômes qui se multiplient et se propagent à l'infini, ou presque. Comme des ronds dans l'eau. Comme un écho qui ne meurt jamais", explique le pianiste de jazz.
Et c'est cela que cherche Marcus Malte, comme l'écrit Michel Abescat dans Télérama : "Derrière la chiennerie de la vie, les silences, les non-dits, les échanges imperceptibles entre les êtres, vivants et morts, les notes secrètes d'une symphonie déglinguée. Ce qui reste quand il ne reste rien. L'amour, malgré tout."

Le groupe JAZZA3 qui nous accompagnera durant cette rencontre est composé de :
- Thomas Diemert (saxophone ténor)
- Emmanuel Hourquebie (piano)
- Fabrice Palego (contrebasse)

dimanche 13 février 2011

SEDUCTIONS DU BOURREAU

Jeudi 17 février /// 19h00

Méridienne
le Forume de l'IRTS Lorraine
la librairie Geronimo

invitent :

Charlotte Lacoste

pour son ouvrage :

      "Séductions du bourreau"

éditions P.U.F., coll. "Intervention philosophique"

On ne compte plus aujourd'hui les romans et les films dont les héros sont des meurtriers de masse (officiers nazis, tortionnaires en Algérie, génocidaires Hutu), apparaissant très à leur avantage : cultivés, intelligents, mélomanes, ils assassinent en philosophant, et en nous démontrant qu'ils sont comme nous... et que nous n'hésiterions pas à faire comme eux pour peu que l'occasion nous en soit donnée. C'est contre ce traitement dépolitisant de la question du crime de masse que s'élève l'auteur de cet essai, en montrant comment, au gré d'une inversion radicale des valeurs, le bourreau se trouve aujourd'hui érigé en modèle d'humanité.

Charlotte Lacoste, attaché temporaire d'enseignement et de recherche à l'université Nancy 2, est membre de l'équipe "Littérature et histoires" - Paris 8/Saint-Denis.

mardi 8 février 2011

en février à la librairie

Lundi 7 février /// 18h30

En partenariat avec le Goethe Institut de Nancy, rencontre avec

Anne Weber

autour des ouvrages :

"Tous mes voeux" et "Auguste"

Née à Offenbach en Allemagne en 1964, Anne Weber s'installe en 1983 à Paris, où, après avoir travaillé dans l'édition et traduit un certain nombre d'auteurs de langue allemande, elle publie son premier livre, "Ida invente la poudre", au Seuil en 1998.
Depuis elle établit toujours elle-même les deux versions, française et allemande, de ses textes. Ont suivi quatre autres livres au Seuil : Première personne (2001), Cerbère (2004), Cendres et métaux (2006) et Chers Oiseaux (2006), tous publiés parallèlement en allemand chez Suhrkamp.
"Tous mes voeux", le dernier roman, est paru en janvier 2010 aux éditions Actes Sud, et en Allemagne chez Fischer. "Auguste", tragédie bourgeoise pour marionnettes, est paru également en 2010 aux éditions Bruit du Temps.

////////////////////////////

Vendredi 11 février /// 19h00

En partenariat avec l'association A propos,
Rencontre avec :

Jean-Richard Freymann

autour de l'ouvrage :

"De la honte à la culpabilité"

- aux éditions Erès-

Il s'agit de saisir la genèse d'affects - "J'ai la honte", "Arrête de me culpabiliser", "Ca me donne de l'angoisse", partagés par le tout-venant et de les interroger à partir de la psychanalyse. La question de la honte amène en filigrane ce qui apparaît comme l'éthique de la psychanalyse, c'est-à-dire une éthique spécifique qui se situe du côté du désir et non pas de la culpabilité. La honte permet d'aborder un champ resté obscur, celui de la question du regard de l'Autre, du primordial, de l'ancrage symbolique.
Jean-Richard Freymann est écrivain, psychanalyste, praticien psychiatre associé, directeur scientifique des éditions Arcanes. Il est aussi président de la FEDEPSY (Fédération Européenne de Psychanalyse et Ecole Psychanalytique de Strasbourg). 

//////////////////////////

Samedi 12 février /// 12h00

Rencontre avec :

Aline Kiner

à l'occasion de la parution de son premier roman :

"Le jeu du pendu"

- aux éditions Liana Levi -

Un paysage tranquille de Lorraine, à l'abri du ciel et du vent. Mais l'impression est trompeuse. Les blessures de la guerre, les vieilles haines et la mine y ont creusé bien des failles. C'est dans l'une d'elles qu'un matin d'hiver, le cadavre d'une jeune fille est retrouvé, une corde savamment nouée autour du corps. Le lendemain, on découvre un curieux assemblage de brindilles dans le cimetière du village, à l'endroit même où, en 1944, au lendemain de la Libération, un homme a été pendu. Simon Dreemer, tout juste muté au SRPJ de Metz, et le lieutenant Jeanne Modover, une enfant du pays, devront sonder les âmes et les souvenirs des "gueules jaunes", ces anciens des mines de fer malmenés par l'Histoire. Lesquels des fantômes de la guerre ou de la mine sont revenus pour sacrifier des adolescentes ?
Aline Kiner, rédactrice en chef des hors-série du magazine "Sciences et Avenir", vit actuellement à Paris. Fille de mineur, elle a grandi en Moselle, dans un village semblable à celui de Varang, le bourg fictif où se déroule son premier roman policier.

lundi 31 janvier 2011

TANGO il y a 25 ans

 

 

 

 

 

 

 

 

TANGO  n°3 ....

il y a 25 ans.....

 

 

 

Et puis un bel article sur...... les empanadas...... avec des recettes. Alors à vos cuisines et essayez de faire aussi bon que ce fameux samedi soir à la librairie.....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis comme on aime vraiment bien cette revue, on vous a mis un lien direct.



Un grand MERCI à Michel Seelig qui nous a rapporté le vin, les bières, les empenadas, le fromage et autres délicatesses argentines dont nous nous sommes régalés...
Merci également pour les images et les articles qu'il nous a transmis pour réaliser ce billet. 

vendredi 14 janvier 2011

la vie de l'association

Adhérents et Amis de la librairie Geronimo sont tous cordialement invités à :

    L'ASSEMBLEE GENERALE

    DE MERIDIENNE

       JEUDI 20 JANVIER

       à 20h00

       à la librairie Geronimo

 

samedi 8 janvier 2011

la vie entre deux rives

vendredi 14 janvier /// 18h00

en partenariat avec la DRAC Lorraine

Rencontre avec :

Jean-Paul Wenzel

à l'occasion de la parution de

"Tout un homme"

- Editions Autrement -

Il s'appelle Ahmed, à 16 ans il quitte la Kabylie et embarque pour la France. On est en 1963. C'est le début d'une épopée qui le conduira d'Alger à Marseille, de Marseille à Paris, de Paris en Lorraine où il croise les yeux brillants de Leïla, fille de Mohamed, mineur de fond arrivé en Lorraine en 1947 qui le fait embaucher à la mine.
Ils s'appellent Saïd et Omar, deux copains venus d'Assoul, un village du Sud marocain. On est en 1973. Un jour, une rumeur circule :"44 francs par jour, logement gratuit, la France recrute !". Ils sont alors quelques milliers à converger vers Ouarzazate où ils attendent, en ligne et torse nu, qu'on leur appose sur la poitrine un tampon vert, indispensable sésame pour atteindre cet "eldorado" ou... un tampon rouge : recalés ! Pour Saïd et Omar, c'est "tampon vert" !
Le départ du pays, la traversée, l'arrivée en France, la Lorraine, le froid, la mine, la première descente au fond, la peur, le bruit, la solidarité, les fêtes, les accidents, les enfants, les femmes, les grèves, les retours au pays, la vie entre deux rives, parfois simple balancement, parfois fracture, gouffre...
L'écriture forte et sensible de Jean-Paul Wenzel lui a été inspirée par la puissance d'évocation de ces hommes et de ces femmes, l'énergie considérable de leur parole.

Jean-Paul Wenzel est l'auteur d'une quinzaine de pièces de théâtre dont la première, "Loin d'Hagondange" a été traduite en 17 langues et représentée dans une vingtaine de pays. Il est metteur en scène d'une quarantaine de spectacles dont ses propres pièces. Il est aussi comédien.

 

Kertész, la photographie pensive

samedi 15 janvier /// 17h30

Rencontre avec Michel Frizot

autour du travail photographique

d'  André Kertész

André Kertész (1894-1985), photographe internationalement reconnu, n'avait curieusement encore jamais fait l'objet d'une véritable rétrospective en Europe. Enfin, une grande exposition, successivement à Paris, Winterthur, Berlin et budapest, vient réunir un ensemble conséquent de tirages et de documents originaux. La monographie qui l'accompagne met en évidence les apports personnels de Kertész au langage photographique du XXème siècle, et souligne sa constante acuité créatrice au cours d'une carrière qui s'étend sur plus de soixante-dix années -en Hongrie où il est né, à Paris, où il est, entre 1925 et 1936, l'un des principaux acteurs de l'avant-garde photographique et à New York, où il passe la plus grande partie de sa vie sans rencontrer le succès escompté et mérité.
Cet ouvrage, qui rend enfin hommage à celui qu'Henri Cartier-Bresson considérait comme l'un de ses maîtres, restitue, en dépit d'une apparente diversité de périodes et de situations, de thèmes et de styles, la permanence de la démarche de Kertész, et met en évidence son originalité et sa singularité poétique. En reconstituant grâce à de nouveaux apports son oeuvre tel qu'il l'avait lui-même conçu, au plus près du déroulement de sa vie, en exploitant au mieux les documents d'archive, en mettant l'accent sur un pan mal connu de son activité (la genèse du photoreportage à Paris et la diffusion de ses images dans les médias et dans les livres), en donnant les circonstances de son renouveau tardif et en explorant également les préoccupations et les thèmes récurrents du photographe, le livre de Michel Frizot et Annie-Laure Wanaverbecq éclaire la création complexe d'André Kertész, photographe inclassable qui se définissait lui-même comme un perpétuel "amateur".

Michel Frizot et Annie-Laure Wanaverbecq sont les commissaires de l'exposition Kertész qui a lieu au musée du Jeu de Paume à Paris jusqu'au 06 février 2011.
Kertész - de Michel Frizot et Annie-Laure Wanaverbecq : coédition  Hazan / éditions du Jeu de Paume

Michel Frizot est chercheur et enseignant, historien et théoricien de la photographie, commissaire d'expositions, il est l'auteur, entre autres, de Histoire de voir (Centre national de la photographie, 1989), Nouvelle histoire de la photographie (Bordas - Adam Biro, 1994 ; réédition Larousse 2001), Le Scrapbook d'Henri Cartier-Bresson (Editions Steidl, prix Nadar 2006), Photo trouvée (Phaïdon, 2006), Vu, le magazine photographique, 1928-1940 (Editions de La Martinière, 2009).

dimanche 2 janvier 2011

Le temps d'un chantier, l'espace du monde

Samedi 8 janvier  /// 12h30  ///  Geronimo

Maylis de Kerangal ///"Naissance d'un pont"

. ....  ....  .... Ecoutez ....  .... 

... ... Hervé Lang et Yves Thouvenel ...

Les deux comédiens présenteront une lecture qui vous fera entendre la puissance du texte de Maylis de Kerangal : "Naissance d'un pont" (éd. Verticales) - prix Médicis 2010.

Dans ce roman "à l'américaine", Maylils de Kerangal dépeint la construction d'un immense pont suspendu qui doit relier deux espaces aussi différents que la ville de Coca et la forêt vierge. Autour de ce gigantesque chantier converge une foule d'hommes et de femmes venus du monde entier. On suit plus particulièrement la trajectoire de quelques uns de ces personnages dont les vies sont suspendues à ce chantier. En décrivant un vaste réseau qui brasse rêves, lutte de classes et lutte de pouvoir, Maylis de Kerangal parvient à "dessiner un état du monde".

Maylis de Kerangal a déja publié (aux éditions Verticales) :
"Je marche sous un ciel de traîne" 2000
"La Vie voyageuse" 2003
"Ni fleurs ni couronnes" 2006
"Coeur de nageur pour corps de femme compatible" , in "Qui est vivant"  2007
"Corniche Kennedy" 2008
et : "La rue, (l'effet Joule de nos coeurs)" 2005 -éd. Terrail-

mercredi 15 décembre 2010

FIN

Méridienne et la librairie Geronimo vous invitent à prendre un verre à la librairie Geronimo  :

dimanche 19 décembre 2010
aux alentours de 18h00

samedi 4 décembre 2010

co-animation Méridienne / Geronimo autour du graphisme

Samedi 11 décembre

à 14h30

Venez découvrir le monde plastique de Sara.

A l'occasion de cette rencontre Sara présentera son dernier ouvrage paru aux éditions Thierry Magnier :

"Je suis né bonhomme"

Le petit bonhomme, coiffé de son chapeau haut-de-forme, est dessiné au fusain.
Il évolue dans l'univers de papiers déchirés de Sara et devra traverser des obstacles, parcourir du chemin avant d'entrer dans cette chambre et  trouver sa place sur cette feuille dans un dessin d'enfant.

Sara est née à Nantes. Elle est auteur, illustrateur et graphiste. Elle mène parallèlement une carrière de peintre.
Elle a été directrice de la collection "Lange de chat" chez Epigones de 1990 à 1995. En 2005, elle a reçu "La Pomme d'Or" à la Biennale Internationale d'Illustrateurs de Bratislava. Son travail repose principalement sur le papier déchiré, ce qui lui permet de construire des images avec de grands aplats aux bords incertains : un moyen pour elle d'amener le lecteur à laisser son imaginaire vagabonder au gré des formes et des couleurs. Sara est actuellement en résidence à Montreuil, résidence organisée par le Salon du livre et de la presse jeunesse et l'Association Bibliothèques en Seine-Saint-Denis. Dans ce cadre, elle présente une exposition exceptionnelle intitulée "La chambre abandonnée" ainsi qu'un film numérique.
http://universdesara.org/

mardi 30 novembre 2010

le club des lecteurs a aimé

Les trois livres que le club des lecteurs vous conseille :

Le prochain club des lecteurs se réunira le mercredi 23 février 2011, au café rubis, autour de l'oeuvre de Arnaldur Indridason.

- page 1 de 5